Slide Gazelle

Amicale des Anciens
ALAT Paca

Slide Tigre

AA.ALAT
Paca

Slide Bell 47

AA.ALAT Paca

Slide H21 Batna

AA.ALAT Paca

Slide H19

AA.ALAT Paca

Slide Deux puma- Copie

AA.ALAT Paca

Shadow

Les dernières activités du groupement Alat Paca.

Les 100 ans du Colonel Duboureau

Mardi 5 décembre 2023, voici exactement 100 ans, le colonel Bernard DUBOUREAU découvrait le monde.

C’est au centre culturel que nous attend Jacques BLANVILLAIN, le coordinateur de cet hommage, à notre doyen, organisé conjointement par la municipalité de Saint Raphaël et le comité local de la Société des Membres de la Légion d’Honneur en liaison avec notre groupement des Anciens de l’ALAT.

Nous avons juste le temps de mettre notre drapeau sur son support que le général David CRUZILLE, COMEALAT et le colonel Guillaume HUMBERT, chef de corps de la BE-2RHC viennent nous rejoindre et que le pâtissier nous livre le superbe gâteau décoré d’un insigne de l’ALAT.

Le représentant de la mairie accueille le colonel Bernard DUBOUREAU accompagné de Denyse son épouse et de quelques membres de sa famille.

Après les quelques mots de bienvenue et de félicitations au nom du maire de Saint Raphaël, je suis sollicité pour présenter les points marquants de sa carrière sous le béret vert et le béret bleu.

Carrière

Engagé volontaire le 18 août 1944 pour la durée de la guerre, il intègre la promotion baptisée « Victoire » de l’Ecole Militaire Interarmes en 1945.

Après avoir reçu le brevet parachutiste n° 9715, il est affecté au 2ème RCP de Bayonne. Il est promu sous-lieutenant en 1947 et rejoint le 1er RCP à Djidpelli puis le 2ème BEP à Sétif. Unité avec laquelle il débarque à Saïgon et participe aux opérations au Cambodge, au Vietnam sud et au Tonkin jusqu’en mars 1951.

De retour à Sidi Bel Abbès, en septembre 1951, il prend le commandement de la compagnie de discipline à Colomb-Béchar.

Fin 1952, il est de retour à Sétif et se marie avec Denyse avant de partir en formation pilote avion hélicoptère à Carcassonne et à Buc. Il reçoit le brevet de pilote n° 89 le 14 juin 1954 et est qualifié sur Bell 47G et H19.

Détaché à Fez au Maroc, il participe aux opérations dans le Rif avant de rejoindre Sétif pour être qualifié sur Vertol H21. Instructeur H21 à Cherbourg puis au Luc en Provence, il est nommé capitaine en octobre 1956 et retourne de nouveau à Sidi Bel Abbès où l’école vient d’être transférée. Chef du cours de transformation sur H21, il part en stage IFR à Saint Yan et revient à l’école pour diriger la formation de vol aux instruments.

En octobre 1961, c’est au bureau étude de l’État Major de l’ALAT à Issy les Moulineaux qu’il est chargé du programme hélicoptère de manœuvre.

Promu chef de bataillon en 1964, il est de retour à l’EA-ALAT à la cellule d’études tactiques puis directeur de l’instruction.

Du 12 juillet 1967 au 27 juillet 1970, il prend le commandement du GALDIV 11.

Muté au 2ème REP de Calvi, il seconde le chef de corps jusqu’en août 1973 avant de rejoindre l’École des Troupes Aéroportées comme commandant en second.

Promu colonel en août 1976, c’est L’EA-ALAT qui accueille son nouveau commandant.

Il occupe ce poste jusqu’à un jour d’octobre 1980 où la cérémonie de passation de commandement se déroule sous une pluie diluvienne. Le colonel DUBOUREAU prend sa retraite.

Décorations du Colonel Duboureau

  • Commandeur de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du Mérite
  • Croix de guerre avec 2 citations
  • Croix de la valeur militaire avec 3 citations
  • Médaille de l’aéronautique

C’est aussi 450 sauts en parachute et 5 600 heures de vol !

 

Très attentif à ce rappel de carrière, son épouse et lui-même n’hésitent pas à intervenir pour corriger voir y ajouter une touche personnelle.

Bon anniversaire mon Colonel, il est temps de partager une coupe de champagne et une part de ce gâteau.

Visite de la grotte COSQUER mardi 14 novembre 2023

La visite de la grotte COSQUER a été proposée par Joël GANDOIN lors d’un conseil d’administration du groupement.

En ce début de matinée, sur le parking de Brignoles où nous attendons le car du voyagiste, Jojo fait l’appel et s’inquiète du retard de quelques-uns ; il est rassuré quand le bus démarre à l’heure fixée avec à son bord notre groupe au complet.

Après quelques ralentissements qui sont le quotidien des automobilistes marseillais, nous arrivons à destination, par le nord de la ville. Avec un peu de chance, nous trouvons à nous garer en contrebas de « la Major », à quelques encablures de l’Espace Méditerranée qui jouxte le Mucem.

Par une passerelle flottante, nous rejoignons l’entrée en passant devant le « Cro-Magnon » bateau du plongeur professionnel Henri COSQUER, à partir duquel il a exploré les fonds du massif des Calanques et découvert, en 1985, la grotte après avoir cheminé le long d’un boyau de 150 m de long.

Casque audio sur les oreilles et boitier autour du cou nous prenons place dans un ascenseur qui nous amène au départ des navettes en simulant la descente des plongeurs dans une cage jusqu’à l’entrée de la grotte, 37 mètres sous le niveau de la mer.

Débute alors la visite d’une quarantaine de minutes dans la réplique impressionnante de cette cavité retraçant 30 000 ans d’Histoire de l’Homme. Le soin et la très grande précision apportée à la reconstitution permettent aujourd’hui au plus grand nombre de pouvoir admirer, outre les stalagmites, stalactites et autres concrétions, les dessins et gravures réalisés par nos lointains ancêtres. La grotte originelle est désormais réservée à quelques scientifiques, essentiellement archéologues, quelques jours par an et pendant 5 heures journalières au maximum pour préserver les fresques.

Des mains sont représentées mais aussi et surtout tous les animaux de cette période, de l’ours des cavernes aux pingouins et autres phoques en passant par les aurochs, les bisons, les chevaux et les chèvres.

À l’issue de la visite, déplacement pédestre le long du vieux port jusqu’aux « buffets du port » pour le déjeuner ou chacun se sert et se ressert à l’envie.

Pour la digestion, certains prennent le petit train pour aller voir la « Bonne Mère », d’autres arpentent le quartier du « Panier » ou visitent « La Major », splendide cathédrale donnant sur le port de commerce, et quelques-uns préfèrent faire un peu de shopping.

16h30, il est déjà l’heure de prendre le chemin du retour, enchantés de cette belle journée dans la cité phocéenne.

Philippe DOUSSON secrétaire

Groupe AA ALAT PACA

 

Cérémonies du 11 novembre 2023

Dans leurs communes, les bérets bleus Paca ont répondu présent pour commémorer dignement le Journée nationale de commémoration de la Victoire et de la Paix et Hommage à tous les « Morts pour la France »

Le Cannet des Maures

Le Luc en Provence

Le Muy

Le Thoronnet

La Motte Servolex



Le Cannet des Maures 1er Novembre 2023

Ce 1er novembre, la municipalité du Cannet des Maures et les associations patriotiques, dont les Anciens de l’ALAT, sont venues se recueillir sur les sépultures de nos anciens dont certains « Mort pour la France ».

Conseil d'administration Alat Paca du 06 octobre 2023

Le conseil d’administration s’est réuni le vendredi 30 juin 2023 au restaurant « Le Réal Martin » - Chemin de Portal – 83340 Le Cannet des Maures.

Vous pouvez télécharger et lire le compte-rendu du CA de ce 6octobre 2023

Repas champêtre du 16 septembre 2023

Après plusieurs semaines de canicule, c’est la journée du samedi 16 septembre qui a été retenue pour rassembler quelques anciens de l’ALAT de la région Provence Alpes Côte d’Azur dans le cadre du traditionnel repas champêtre dans les jardins du mess de la BE-2RHC.

Mais pour la météo nationale, ce jour a aussi été classé en vigilance orange : orages, pluies et inondations …

Le président, mais il n’est pas le seul, les yeux rivés sur l’ordinateur, suit les images satellite et l’avancée des zones pluvieuses. De toute façon le train du repas champêtre est lancé et de là-haut, sainte Clotilde veille. 

Vers 11h00, les familles et les invités arrivent et en fin de compte, ce n’est qu’une petite ondée qui fait la liaison entre l’apéritif et la paëlla qui se prépare.

Il est déjà 16h que les 73 convives rassasiés de souvenirs se quittent à regret et sont impatients qu’une nouvelle activité de cohésion leur soit proposée tandis que d’autres débutent une partie de pétanque.

 

79e anniversaire du débarquement en Provence

De nombreuses communes ont commémoré le souvenir de nos libérateurs pour leurs actions et leur sacrifice.

  • 15 août à Saint Raphaël ;
  • 16 août à Gonfaron et Vidauban ;
  • 17 août au Luc et à Bormes les mimosas.

Les bérets bleus de notre association ont participé en présence de leur drapeau.

Le Luc en Provence

Vidauban

Gonfaron

Bormes les mimosas

Saint Raphaël

Pourrières



Cérémonies du 14 juillet 2023

Dans de nombreuses communes, les bérets bleus ont répondu présent pour commémorer la fête nationale.

Le Cannet des Maures

Le Luc en Provence

Le Thoronnet

Draguignan