Amicale des Anciens
ALAT Paca

AA.ALAT
Paca

AA.ALAT Paca

AA.ALAT Paca

AA.ALAT Paca

AA.ALAT Paca

Shadow
Slider

Manifestations mémorielles

 Hommage à nos soldats tombés au Mali

Poème de François-Marie Grimaldi, ancien chirurgien militaire. Avec nos remerciements.

A nos treize fils d’armes

Morts pour la France au Mali le lundi 25 novembre 2019

Il y a tout juste un an chancelait l’Arche Immense.
Ce jour, les Invalides hurlent sous le silence.
Une foule mélangée en communion unique
Rend un hommage ardent à nos morts de l’Afrique.

C’était il y a sept jours, au nord-est du Mali.
Des commandos paras poursuivent l’ennemi.
Le crépuscule approche et comme la nuit gagne,
Ils demandent leur aide aux commandos montagne.

Dans le cri des rotors ils surgissent soudain,
Les Tigres et le Cougar faisant fuir les vilains.
Nulle étoile dans le ciel, nul éclat sous les cieux
Ne permet d’entrevoir leur survol audacieux.

Un bruit dans le lointain fige les combattants.
Ils savent que là-bas l’horreur les attend.
Leurs frères de la montagne qui leur tendaient la main
Comme leurs frères de l’ALAT, ne verront pas demain.

Alex et Alexandre, Andreï et Benjamin,
Clément et Jérémy, Julien et Valentin,
Antoine et Nicolas et vous, les deux « Romain »
Êtes unis à jamais à Pierre par le destin1.

Vous connaissiez le risque, vous saviez le danger.
Mais comme il est amer en pays étranger
De perdre ses frères d’armes, de perdre ses camarades,
Quel que soit leur âge, quel que soit leur grade.

Vos familles sont là brisées dans la douleur,
Soudées dans le tourment, partageant vos valeurs,
Assurant l’équilibre de votre « base arrière »
Quand vous partiez au loin. Elles en étaient si fières.

L’exemple de nos anciens vous a servi de fil.
Le vôtre, aujourd’hui, est loin d’être inutile.
Pour nous qui, vieillissant, dissimulerons nos larmes,
Vous étiez nos cadets, vous serez nos fils d’armes.

C’est Marianne aujourd’hui qui pleure ses enfants
Mais nous offre ses bras pour être résilients.

Marseille, le lundi 2 décembre 2019

François-Marie Grimaldi, ancien chirurgien militaire

Ordre retenu pour la rime des prénoms : Alex Morisse, LTN (5e Rég. d’hélicoptères de combat-Pau). Alexandre Protin, MCH (4e Rég. de chasseurs-Gap). Andreï Jouk, SCH (2e Rég. étranger du génie-Saint- Christol). Benjamin Gireud, CNE (5e RHC-Pau). Clément Frison-Roche, CNE (5e RHC-Pau). Jérémy Leusie, MCH (93e Rég. d’artillerie de montagne-Varces). Julien Carette, ADC (5e RHC-Pau). Valentin Duval, MDL (4e RC-Gap). Antoine Serre, MDL (4e RC-Gap). Nicolas Mégard, CNE (5e RHC-Pau). Romain Salles de Saint-Paul, BCH (5e RHC-Pau). Romain Chomel de Jarnieu, CNE (4e RC-Gap).Pierre Bockel, LTN (5e RHC-Pau).

 


 

Le poème "Pour que vive la France" de Clément Frison-Roche

Poème écrit en 2014.

Ainsi, toujours poussés vers une étrange quête
Nos pères s'en allaient-ils bravant la destinée,
Tantôt l'air abattu par le poids des conquêtes,
Tantôt l'air guilleret de leurs jeunes années.

Sur les champs de bataille, côtoyant la laideur,
Ils connaissaient la vie et ses plus tristes heures.
Pas un ne regrettait mais tous avaient au cœur
Ce que signifiait mourir au champ d'honneur.

Du plateau de Pratzen où la brume se fane,
Des tranchées de Verdun aux rizières du Tonquin,
Par-delà le Djebel et les vallées afghanes,
La souffrance et la peur étaient leur quotidien.

Mais pour que vive la France et la gloire de son nom,
Ils portèrent au front son prestigieux emblème,
Et subissant l'affront jusqu'à celui suprême,
Ils tombèrent en héros sous le feu des canons.

Les yeux levés au ciel implorant le pardon,
Leurs corps meurtris exhibait une douleur extrême,
Et dans l'ultime soupir sur leurs visages blêmes,
Leurs lèvres murmuraient ce cantique moribond:

"Oh tendre France, douce gardienne de mon baptême,
Prenez ici ma vie, je vous en fais le don,
Veillez sur ma famille et tous les gens que j'aime,
Et rendez je vous prie mon sacrifice fécond..."

Toi France, ingrate mère à la parure ternie,
Laisseras-tu leurs cris se perdre dans la nuit ?
Ils t'ont donné leur cœur, ils t'ont donné leur vie,
N'est-ce pas révoltant que nul ne les envie ?

À tes illustres fils tombés pour la patrie,
Plutôt que souvenir tu préfères l'oubli,
À tes jeunes enfants disparus aujourd'hui,
Plutôt que bienveillance tu préfères le mépris.

Qu'adviendra-t-il de nous ta jeune génération ?
Parmi les injustices de tes institutions,
Et le désintérêt de ta population,
Ne saurons-nous jamais où part ton attention ?

Quel sort réserves-tu à ceux qui serviront ?
Nulles considérations, seules quelques concessions !
Pourtant tu le sais bien, nous qui te chérissons,
Nous ne demandons rien qu'un peu de compassion !

Et s'il m'advenait un jour de périr en ton nom,
Ce serait avec foi mais non sans une question,
Pour que revive France et la gloire de son nom,
Je te lancerais sans haine ce dernier affront,

Tandis que mon chant du cygne, funeste merveille, 
Pareil au flot gémissant de mon sang vermeil,
Fera couler ces mots aux milles résonances: 
France, ma France, qu'as-tu fait de ta reconnaissance ?

 


 

2 Février 2019 - Inauguration de la stèle à Carcès

Le vendredi 2 février 2018, cinq de nos camardes de la Base Ecole Général Lejay du Cannet des Maures et du 4e Régiment d'Hélicoptères des Forces Spéciales de Pau perdaient la vie sur les berges du lac de Carcès.

En cette fin de matinée du samedi 2 février 2019, les anciens de l’ALAT autour du général de Cremiers, président de l’UNAALAT et du drapeau du groupement Provence – Côte d’Azur ont assisté à la messe d’anniversaire célébrée par l’évêque aux Armées, Monseigneur Antoine de Romanet en l’église de Carcès puis à l’inauguration de la stèle, sur le site de l’accident, présidée par le général Bouillaud.

Le temps était au recueillement et de petites averses ont ponctué la cérémonie.

A la fin de celle-ci, un arc en ciel plongeait dans le lac comme un message d’apaisement et d’espoir.

 

 

25 Juillet 2018 - Commémoration crash Puma de 1978

Il y a 40 ans, un puma décollait de l'EALAT en direction de Pau.

Il s'est abimé au large de Bandol, peu de temps après son décollage.

Après le rappel des faits par Denis Bertrand, président du groupement PACA des anciens de l'ALAT, et la lecture de l'ordre du jour par le lieutenant-colonel David Perrot, chef de corps de la Base école Général-Lejay, des gerbes ont été déposées face à la stèle devant le cours Puma de la base.

 

6 Avril 2018 - Commémoration crash Puma de 1976

Le 06 avril 1976, l'ALAT était endeuillée par le crash d'un puma de l'école. 5 membres d'équipage ont perdu la vie.

C'était un mardi. Il y a 42 ans...

Le groupement PACA accompagné d'une délégation de l'EALAT a inauguré une stèle sur la commune de la Celle.

 

8 Avril 2017 - Commémoration du crash de Jean Gorgol

Le 08 avril 1957, l'adjudant Jean GORGOL est chargé d'une mission difficile dans le Djebel MIMOUNA.

Touché au moment du décollage, son appareil s'écrase sur les rochers, au milieu des positions rebelles.

Mortellement blessé, l'adjudant GORGOL a poussé le courage jusqu'au sacrifice suprême.

Téléchargez la nécrologie de J Gorgolpdf1.72 Mo

6 Avril 2016 - Commémoration crash la Loube du Puma en 1976

40 années après le crash du Puma contre la montagne de la Loube, les anciens se sont retrouvés aux côtés du personnel d'active de la BEGL, d'un détachement de l'EFA et d'un détachement du CFIA-NH90 pour une cérémonie pleine d'émotion.

Après une présentation des troupes au chef de corps de la BEGL en présence d'anciens commandants de l'école, Joël Gandoin, vice président de notre groupement, lisait le déroulement des faits.

C'est avec émotion que l'ensemble des troupes entonnait la Marseillaise après un dépôt de gerbes au pied de la Stèle, embellie pour l'occasion d'une magnifique réplique de Puma réalisée par notre ami André Sala, membre du conseil d'administration.

C'est autour d'un café croissant que les Anciens ont échangé quelques mots avec la nouvelle génération sur laquelle Ste Clotilde veille désormais.

 

29 Oct 2015 - Commémoration crash Alouette 2 de 1975

Le 29 octobre 2015, quelques anciens se sont retrouvés à l'EALAT devant la stèle érigée en mémoire du capitaine JEANNESSON pour commémorer les 40 du crash de son Alouette 2. A l'issue, un petit café croissant au cours Puma a permis d'échanger les souvenirs de tout à chacun.

Voici ci-dessous le discours que notre président a prononcé devant le chef de corps en présence de quelques anciens commandants de l'EALAT.

Aujourd’hui, il y a 40 ans, le mercredi 29 octobre 1975, à cette heure-ci, le capitaine Jean-Claude JEANNESSON, chef du cours VOLTAC, le capitaine Pierre CHAMELOT, moniteur nouvellement affecté au cours VOLTAC et le lieutenant Christian GUERIN, stagiaire affecté au 6ème GALREG s’apprêtent à partir en vol pour une séance d’instruction chef de patrouille, sur une Alouette II de l’Ecole d’Application de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre.

Il est au environ de 10 h 45 quand deux chasseurs aperçoivent l’aéronef en évolution dans les reliefs sud de Varages. Brusquement, le bruit de la turbine cesse et l’Alouette II chute brutalement d’une centaine de mètres. Le moteur vient de se bloquer.

L’alerte est donnée et de la carcasse retournée, sont extraits les corps sans vie du capitaine Jean-Claude JEANNESSON et du lieutenant Christian GUERIN.
Le capitaine Pierre CHAMELOT, grièvement blessé décèdera dans le Puma l’évacuant vers l’hôpital militaire de Marseille.

  • Le capitaine Jean-Claude JEANNESSON, âgé de 40 ans était marié et père de trois enfants et avait servi au GH2 en Algérie ;
  • Le capitaine Pierre CHAMELOT, âgé de 36 ans était marié et père de trois enfants, avait servi en Algérie et avait obtenu une citation ;
  • Le lieutenant Christian GUERIN, âgé de 29 ans était marié et père d’un enfant.

Télécharger les articles de la presse de l'époque.pdf11.23 Mo