Sortie Puyloubier décembre 2019

Rendez-vous était donné mardi 17/12 2019 à 09 h 45 sur le parking de l’établissement de la Légion étrangère à PUYLOUBIER.

Le jour « J » à l’heure « H » nous sommes tous présents dans la grisaille de ce matin de décembre, frais et venteux… tous sauf 1 véhicule avec 2 couples, covoiturage oblige.

Pourtant, le conducteur est déjà venu ici mais a été trahi par son GPS : sur les prescriptions de ce dernier, au lieu d’aller sur la gauche, il a pris à droite, pensant avoir trouvé un raccourci. Après les chemins de campagne, visite des faubourgs d’AIX EN PROVENCE avant de rejoindre le reste du groupe.

En les attendant, nous sommes accueillis par un ancien qui nous détaille les modalités de notre visite et nous explique la genèse de la création de cette institution, actée en 1953 et qui verra le jour en 1954.

Un café pris au chaud plus tard, nos 4 retardataires nous rejoignent et nous débutons la visite par l’atelier reliure où œuvrent 3 pensionnaires. Notre guide nous explique les différentes techniques utilisées et nous montre quelques-unes des réalisations faites comme des carnets de chants ou la reliure de périodiques tels que ceux de « Képi Blanc » ou encore de « Paris Match ».

Nous allons ensuite dans l’atelier céramique pour recevoir les explications détaillées et très intéressantes de toutes les étapes de fabrication des différentes pièces en faïence ou porcelaine, nécessitant pour certaines plusieurs cuissons à différentes températures.

Avec l’arrivée de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques et avec le concours de « Photoshop », des opérations qui prenaient plusieurs jours, voire plusieurs semaines, sont maintenant possibles en 3 minutes.

Nous terminons la visite par les 4 salles du musée (comptant aussi une petite chapelle) qui retracent l’évolution des tenues de la Légion, de l’époque napoléonienne à nos jours, du Mexique à l’Afrique du Nord en passant par l’Indochine.

Il est maintenant l’heure de rejoindre la salle de restaurant où nous attend un excellent repas. Notre guide revient nous voir pour répondre à une question portant sur l’origine de la grenade à 7 flammes de la Légion. La Légion étrangère était, à l’origine, essentiellement composée de fantassins, d’où la grenade à sept flammes ; le recourbement des 2 flammes latérales est venu plus tard et est réservé aux troupes d’élite.

Le café pris nous faisons un détour par la boutique pour rapporter ou offrir quelques souvenirs de cette très agréable journée.

DOUSSON Philippe secrétaire.

Pour les photos, cliquez ci-dessous.

Retour Archives